Lorsqu’on entreprend de créer une entreprise, ou même lorsque l’on est investi dans son travail, il arrive que le corps dise STOP! Et là, ça nous met carrément OUT.

Alors quelles sont ces maladies qui font que notre corps ne répond plus, et qui nous rendent incapable de travailler?

Voici nos 3 ennemis :

Le plus connu : LE BURN OUT ou épuisement professionnel.

A l’heure actuelle c’est une maladie qui concerne tous les corps de métier, de l’ouvrier au chef d’entreprise. Elle se caractérise par un déséquilibre entre l’effort fourni, et la reconnaissance obtenue suite à cet effort. Le déséquilibre peut venir du milieu pro mais également perso.

Voici quelques sources de stress chroniques pouvant engendrer un burn out :

  • Une situation nouvelle
  • Une situation imprévue
  • Une impression de manque de contrôle
  • Une situation menaçante et déstabilisante pour l’individu. Au travail, c’est notamment le cas si votre supérieur met en doute votre capacité à accomplir votre travail ou si vous êtes victime de harcèlement psychologique ou moral.

Pour l’éviter, il faut prendre du temps pour soi.
Dans le milieu personnel, méditation, yoga, sport, et une bonne alimentation de quoi se recentrer sur soi même. Vous devez être votre première priorité. Dormir à horaires réguliers est également important, ainsi que passer du temps avec vos proches.
Au travail, déléguer les tâches et apprendre à dire non lorsque vous savez que vous ne pourrez pas assumer toutes les demandes. De plus, installer un climat de communication avec vos collègues, et/ou direction est primordial pour prévenir tous ces risques.

 

Le plus ennuyant : le BORE OUT, quand l’ennui au travail rend malade.

Cette maladie est bien la preuve qu’être payé à ne rien faire ce n’est pas l’idéal.
Dans le creux de la vague, lorsque l’activité de l’entreprise est au plus bas, il arrive que l’on ne trouve pas la force d’entamer de nouveaux projets. Fatigue, anxiété, déprime, il ne faut pas se laisser abattre. C’est le parfait contraire du burn out, voici comment le repérer :

  • Baisse de morale significative
  • Absence récurrente par manque de motivation
  • Invention de nouvelles tâches de la part du collaborateur, qui ne s’affaire plus à son poste
  • Temps de pauses allongés
  • Lenteur sur la réalisation d’un projet pour occuper le temps
  • Etat émotionnel instable

Afin de l’éviter, il faut savoir s’engager dans de nouveaux projets et de nouvelles tâches qui combinent passion et travail afin de ne pas se laisser couler. Chercher une formation peut être une solution, apprendre toute la vie est primordial pour une large ouverture d’esprit et un plus grand champs de compétence. De plus, en parler à votre direction doit être une priorité. Chacun y trouvera son compte, ils ne vous payent pas à rien faire et vous êtes plus productifs lorsqu’un projet vous tient à coeur.
Egalement, pourquoi ne pas engager l’entreprise dans une association? C’est le genre de projet qui vous fera que vous ne vous ennuyer jamais.
Dans le cas du bore out, prendre un congé est à double tranchant : soit cela permet de se remettre les idées au clair et de repartir du bon pied, soit ça peut vous enfoncer dans la dépossession du peu de travail que vous aviez déjà. C’est pourquoi il faut être prudent, et communiquer grandement au travail, comme avec vos proches de cette situation.

Le plus méconnu, le brown out, perte ou absence d’intérêt pour son job.

Lorsque l’on perd le sens de son « pourquoi », et de l’intérêt que l’on porte à son travail alors une lassitude s’installe. C’est le Brown out. Quand on ne comprend pas le but de son job, ou bien que nous ne sommes pas d’accord avec les tâches que l’on nous demande de faire et que l’on doit faire, on est en plein dedans!

La perte de motivation est donc le premier symptôme. S’en suivent : procrastination, refus de s’investir, manque d’intérêt en réunion, absentéisme important.
Comme tous ces stress liés au travail, il menace également le sens de la vie de famille et du milieu personnel.

Afin de combattre celle ci, il faut, COMMUNIQUER. C’est tout de même la solution à de nombreux cas de figure du quotidien.
Cependant il faut être prudent, car souvent quand nous sommes en Brown out, cela se termine la plupart du temps par une rupture de contrat car le lien qui nous rattaché à l’entreprise n’existe plus tant elle ne correspond plus à nos valeurs.
L’avantage de ce cas de figure est que la majeur partie du temps, nous sommes d’or et déjà prêts à une reconversion professionnelle pour donner à nouveau du sens à notre quotidien.

 

En conclusion, l’apparition de ces différentes maladies liées au travail, sont dues à l’invention de nouveaux métiers liés aux nouvelles façons de s’organiser au sein d’une entreprise aujourd’hui.
Des scientifiques ce sont notamment penchés sur ces nouveaux « jobs à la con » , qui ont été créés à cause (ou grâce) des nouvelles méthodes de communication ou technologiques dans lesquelles les collaborateurs ne se reconnaissent pas vraiment car ils ont un sentiment d’inutilité. Si cela vous intéresse, nous en parlerons dans un futur article.

Laisser un commentaire